Le tamps des vacancesLe temps des vacances

Nous en rêvions : voilà finalement le temps des vacances, à peine bridé par les quelques précautions qui s’imposent encore entre nous, les fameux « gestes barrière ». Notre région souffrira certainement de la désaffection de certains étrangers qui n’auront pas la possibilité de rejoindre notre belle Provence, mais la période qui s’annonce fera du bien à tous.

Ce temps n’est pas forcément du temps perdu, il est au contraire propice à retrouver beaucoup de choses. C’est le moment favorable pour retrouver la famille au sens large où, en dépassant les susceptibilités de chacun, se renouent des relations faites de délicatesse et de bienveillance. Pour partager avec les enfants, libres des contraintes du reste de l’année, en ayant soin que chacun ait sa place et en ménageant des temps d’écoute personnels et prolongés. Pour prendre du temps aussi avec son conjoint par une communication non verbale faite de petits gestes délicats, de tendresse et d’attention mais aussi d’échanges pour se dire ce qui a pu blesser ou ce que l’on attend de l’autre, ce que l’on aime aussi, bien sûr, en lui, à la manière du « devoir de s’asseoir » cher au Père Caffarel, fondateur des Équipes Notre-Dame.

Lire la suite...

Aider la paroisse

Comme tant d’autres cette année, la paroisse se trouve en difficulté pour affronter les frais incompressibles qui lui échoient régulièrement. Ses seules ressources sont les quêtes du dimanche et les offrandes faites à l’occasion des demandes de sacrements, notamment mariages et baptêmes qui ont été en très grande majorité reportés à l’année prochaine… Vous pouvez l’aider en faisant un don susceptible de reçu fiscal pour le déduire de vos impôts. Pour cela, déposer une enveloppe portant vos coordonnées et la demande explicite de reçu soit directement au presbytère soit lors de la quête dominicale. Merci à tous ceux qui se sont déjà généreusement manifestés et à tous ceux qui les rejoindront !

 

Centenaire de l’inauguration du monument aux morts de la collégiale de Lorgues

Le dimanche 11 juillet 1920 furent célébrées en grande pompe dans la collégiale de Lorgues les « Fêtes commémoratives de la victoire ». Quelques annémonumentes après le drame qui avait décimé villes et villages de France, on avait besoin de reconstruire mais aussi d’assurer déjà le souvenir : le feuillet distribué à cette occasion ne portait-il pas comme sous-titre « Reconnaissance et souvenir » ? A cette occasion fut inauguré le monument aux morts surmonté d’une pietà et dont les 93 noms s’allongeront encore malheureusement de 28 nouveaux patronymes rappelant les morts de la guerre de 1939 et enfin de deux nouveaux soldats tombés en Algérie. Le dimanche 12 juillet, lors de la grand messe, une délégation représentant la municipalité menée par Monsieur Philippe Hery et les anciens combattants, avec Monsieur Yves Perrot, président de la Fédération des Anciens combattants accompagné de huit portes-drapeaux ont fait mémoire des nombreux Lorguais tombés au champ d'honneur. Une copie du feuillet réalisé en 1910 fut proposée aux participants. Cette célébration du centenaire a permis, en l'absence de festivités patriotiques du 14 juillet cette année en raison de la pandémie, de marquer l'attachement de tous aux valeurs qui nous unissent et de nous souvenir de ceux qui sont morts pour nous.

 

Bienvenue à l'abbé Lutz !

Nous nous réjouissons de l’ordination sacerdotale de Mario, qui aura lieu à La Castille (La Crau), le samedi 19 septembre, à 9h30. Devenu prêtre, il sera affecté à la paroisse de Sanary qu’il rejoindra dès la semaine suivante. Les diacres passent et ne restent pas… Nous avons eu cependant la joie de profiter de leur jeunesse et de leur dynamisme avec David puis avec Mario : la paroisse de Lorgues aura été pour eux deux une étape décisive dans leur marche vers le sacerdoce, dont ils conserveront un souvenir inoubliable.

Si ce dlutzépart nous attriste, une arrivée nous réjouit grandement : celle d’un nouveau prêtre à Lorgues, au titre de vicaire. Monsieur l’abbé Bruno Lutz est né le 12 juin 1971 à Besançon (Doubs). Il est le troisième d’une famille de 7 enfants. Ses parents ont exercé le métier de pharmaciens. Durant sa jeunesse il a fait partie dans sa paroisse d’une manécanterie où il a commencé à apprendre le chant grégorien et la polyphonie. Il a étudié également quelques années le violoncelle au conservatoire de Besançon. Entré à 18 ans à l’abbaye de Solesmes, il y a fait toute sa formation religieuse et sacerdotale. Il a ensuite étudié la théologie deux années à l’université de Fribourg (Suisse). Il a exercé diverses charges dans sa communauté, notamment comme organiste suppléant, puis comme maître de chœur durant sept ans. Il a travaillé aussi à l’accueil des retraitants à l’hôtellerie du monastère et a exercé auprès d’eux un ministère d’accompagnement spirituel. Habité depuis longtemps par un désir d’une vie plus apostolique, il a été ces deux dernières années aumônier des cisterciennes de Boulaur (Gers), avant de demander à rejoindre le diocèse de Fréjus-Toulon pour un ministère paroissial.

 

Consignes de prudence pour venir à la messe

Nombre d’informations ont été diffusées sur les règles à observer pour l’assistance à la messe en toute sécurité. Elles émanent du gouvernement, de la conférence des évêques, parfois de l’imagination des journalistes ou de la fantaisie des curés…

A Lorgues nous sommes largement favorisés par les dimensions de notre église qui est la seconde du Var en terme de surface (voire la première pour le volume utilisable par les fidèles). Cependant, les places disponibles seront matérialisées par une étiquette de couleur verte tandis que les espaces intermédiaires seront interdits avec une affichette appropriée. Les portes latérales resteront fermées, qui obligent à un contact physique avec des poignées, en revanche les deux grandes portes largement ouvertes permettront une circulation fluide des personnes et de respecter la distance nécessaire. Deux tables, à l’entrée, offriront des flacons de gel antibactérien. Le port du masque, selon les directives reçues de l’épiscopat français, est demandé pour les fidèles : chacun pourra apporter son propre masque grand public.

Les contacts seront limités : si possible, nous dit-on, pas d’attroupement avant ou après la messe sur le parvis… Pas de feuilles de chant, pas de quête dans les rangs mais des paniers à la sortie, pas de baiser de paix.

Pour la communion, s’approcheront ceux qui le désirent, les autres faisant une communion spirituelle. On pourra simplement pour répondre à ce dilemme se poser la question de nos priorités : spirituelles ou purement physiques. Le prêtre se sera lavé préalablement les mains et ne requerra pas personnellement l’acte de foi de chacun avec la formule : « – Le Corps du Christ. – Amen », mais il le fera de manière collective avant de s’avancer pour distribuer la communion.

 

Enfin une bonne nouvelle !

Monseigneur Dominique Rey, par une lettre du 28 avril, vient d’appeler Mario au sacerdoce : c’est l’acte par lequel l’Eglise authentifie la demande d’un candidat et reconnaît qu’il a été effectivement choisi par Dieu pour ce service. L’ordination presbytérale originellement prévue pour le dimanche 28 juin, sera célébrée à la Castille (commune de La Crau), le samedi 19 septembre à 9h30. L’abbé Mario Jara, célèbrera sa première messe le lendemain, dimanche 20 septembre dans la collégiale de Lorgues, en fin d’après-midi. Merci de réserver ces dates et de l’accompagner de votre prière.

 

Urgence

Benoit XVIbis

« Comme [saint Augustin] nous pouvons affirmer : « Silere non possum ! Je ne peux pas me taire ! » Il est urgent, nécessaire, que tous évêques, prêtres et laïcs, retrouvent un regard de foi sur l’Eglise. »

 

Benoît XVI

(dans un livre issu d’entretiens avec le cardinal Sarah, paru le 15 janvier 2020 : Des profondeurs de nos cœurs)

 

Se mettre à l’école des saints

saint

Il est bien de fêter les saints et de prier pour que leur exemple nous stimule mais si nous ne les connaissons pas, cela reste bien factice. Le site de la paroisse vous permet de vous y aider. Sur la gauche de la page d’accueil une ligne « recevoir les saints du jour » vous invite à inscrire votre adresse mail puis à cliquer sur « s’inscrire » et vous recevrez chaque matin quelques lignes présentant les principaux saints fêtés le jour même, elles vous feront découvrir des visages insoupçonnés de la sainteté, elles vous conduiront peut-être à vouloir en approfondir quelques uns. N’hésitez pas, vous ne risquez rien sinon de finir par leur ressembler. Une touche « se désinscrire » permet tout aussi facilement de faire un autre choix…

 

Mardi  14 Juillet

Pour recevoir chaque matin quelques lignes présentant les principaux saints fêtés le jour même il suffit de s'inscrire avec son adresse de messagerie.

Désinscription à tout moment

Offices dominicaux
Samedi à 18h (messe anticipée) au Thoronet
Dimanche  à  9h  et à 10h30 à la collégiale de Lorgues
 

CATECHISME1 R

Secours catholique r

Le Denier de l’Église

il faut y penser !