Nombre d’informations ont été diffusées sur les règles à observer pour l’assistance à la messe en toute sécurité. Elles émanent du gouvernement, de la conférence des évêques, parfois de l’imagination des journalistes ou de la fantaisie des curés…

A Lorgues nous sommes largement favorisés par les dimensions de notre église qui est la seconde du Var en terme de surface (voire la première pour le volume utilisable par les fidèles). Cependant, les places disponibles seront matérialisées par une étiquette de couleur verte tandis que les espaces intermédiaires seront interdits avec une affichette appropriée. Les portes latérales resteront fermées, qui obligent à un contact physique avec des poignées, en revanche les deux grandes portes largement ouvertes permettront une circulation fluide des personnes et de respecter la distance nécessaire. Deux tables, à l’entrée, offriront des flacons de gel antibactérien. Le port du masque, selon les directives reçues de l’épiscopat français, est demandé pour les fidèles : chacun pourra apporter son propre masque grand public.

Les contacts seront limités : si possible, nous dit-on, pas d’attroupement avant ou après la messe sur le parvis… Pas de feuilles de chant, pas de quête dans les rangs mais des paniers à la sortie, pas de baiser de paix.

Pour la communion, s’approcheront ceux qui le désirent, les autres faisant une communion spirituelle. On pourra simplement pour répondre à ce dilemme se poser la question de nos priorités : spirituelles ou purement physiques. Le prêtre se sera lavé préalablement les mains et ne requerra pas personnellement l’acte de foi de chacun avec la formule : « – Le Corps du Christ. – Amen », mais il le fera de manière collective avant de s’avancer pour distribuer la communion.